Vins Bordeaux

Edition du 24/11/2020
 

Château HAUT-MARBUZET

Sommet

Château HAUT-MARBUZET

Qualité est ma vérité


“Un vin n’a de génie que le génie de son terroir”, aime préciser Henry Duboscq. On pourrait donc penser que les hommes ne servent à rien, poursuit-il. À Haut-Marbuzet ce n’est pas tout à fait le cas. Le terroir de Saint-Estèphe donne des vins austères, virils et agressifs alors, que, par tempérament, je suis un homme volubile, extravagant et caressant. Ainsi, pour produire un vin que j’aime et qui me ressemble, je me suis battu “bec et ongle” contre ce terroir pour produire le plus marginal des Saint-Estèphe, c’est-à-dire, et cela m’a souvent été reproché, un vin séducteur dès sa mise en bouteilles, alors que ce n’est pas le style d’un Saint-Estèphe classique. J’ai dompté mon terroir par des méthodes de vinification qui me sont propres, et dont j’ai été un peu le pionnier. Le logement intégral du vin en barriques de chêne renouvelées tous les ans. J’avais découvert qu’un vin en barrique neuve puisait dans son contenant une onctuosité parfumée qui masquait l’agressivité traditionnelle venue du terroir. J’ai donc fait des recherches d’associations de différents chênes, sachant que, pour le bois aussi, l’influence du terroir apporte des saveurs différentes, selon les origines des chênes. C’est ainsi, que j’ai découvert que les chênes de l’Allier à forte chauffe, donnaient à mon vin ces notes empyreumatiques très caractéristiques. Je me suis rendu compte que les chênes de la forêt de la Nièvre apportaient ces légères notes toastées et un rien mentholé. Les chênes de la forêt de Tronçais à forte chauffe apportaient, eux, des notes de violette, de cassis et de framboise. Ainsi, l’association de ces différents chênes, et en fonction des millésimes, par leur vigueur tannique, donnaient au vin, une complexité très intéressante et gommaient, dans leur jeunesse, l’austérité et la rigueur des vins de Saint-Estèphe. On aurait pu penser, que le terroir était brimé, faussé par ces ajouts de chêne, c’était une erreur, car, après vieillissement, on se rend compte que l’influence des hommes et les techniques disparaissent, le terroir reprenant le dessus. Au bout de 4-5 ans, les tanins un peu virils de Saint-Estèphe dans leur jeunesse sont atténués, sont féminisés, comme quoi, le temps finit toujours par amenuiser les virilités les plus excessives. Château Haut-Marbuzet 2017 : sans avoir les degrés de perfections de 2015 et 2016, il nous fait retrouver les jolies notes du 2012 avec un nez éloquent, des fruits charnus finement compotés, des senteurs chaudes sans lourdeur ni mollesse. Château Haut-Marbuzet 2016 : comme toujours, l’extraction modérée privilégie l’élégance contre la puissance. Néanmoins, l’ensemble rappelle la perfection des 2010. Derrière un nez dominé par la violette et le moka, le vin est plein et velouté, sa présentation révèle une belle matière profonde dominée par une juste maturité de raisins. Le tout, confère une élégance rare, corolaire d’une noblesse évidente qui se manifeste par un prolongement d’éternité. Je n’hésite pas à appeler ce 55e millésime de ma production, “la beauté du monde” ! Château Haut-Marbuzet 2015 : il fait partie des très beaux millésimes à Haut-Marbuzet. Une maturité phénolique remarquable associée à une maturité technologique maîtrisée, (degré moyen de 13,5°). C’est un grand vin de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de grande garde.”

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château VOSELLE


“Achetée en novembre 1965 par mon père, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. La superficie est de 6 ha. Depuis toujours le désherbant est banni: la destruction des mauvaises herbes se fait mécaniquement par une succession de travaux superficiels de la terre. Nous évitons les labours profonds (comme cela se faisait autrefois) afin de protéger la vie du sol. Aucun apport d’engrais chimiques : nous travaillons uniquement avec un engrais organique utilisable en Agriculture Biologique. Ce dernier favorise avant tout la santé du sol ainsi que la vie qu’il contient (micro-organismes, vers de terre…).  Lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible : développer la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Le dernier cas concret de cette lutte raisonnée est la mise en place de la confusion sexuelle.” “Après une année culturale un peu compliquée, 2019 sauvé par la pluie du 22 septembre, est un millésime prometteur, on attend la suite...” Voilà un très savoureux Lalande-de-Pomerol 2016, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, c’est un vin charnu comme on les aime, de garde. Le 2015, médaille d’Or concours des Vins d’Aquitaine 2017, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, tout en couleur, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé et de griotte, chaleureux, de garde.  Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins d’Aquitaine 2016, où se mêlent la griotte et l’humus, associe concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, il est de très bonne garde. Le 2013, développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, un vin de bouche classique. Le 2012, mêle puissance et finesse, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale.

Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 61 77
Email : chateau.voselle@orange.fr

Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Une propriété, une vraie histoire de famille. Le domaine de Jalousy a été acquis par la famille Duporge en 1910. En 1930, le vignoble, produisant principalement du vin blanc, atteint 35 hectares . En 1934, Henri Duporge rejoint son père Fernand sur l'exploitation. A partir de cette date , le domaine n'a alors cessé de s'agrandir et de se moderniser. En 1962, Pierre Duporge, fils d'Henri rejoint à son tour l'exploitation viticole. Deux ans plus tard, sa soeur Marie-Hélène Duporge s'implique également dans l'entreprise familiale. En 1968, ils achètent une propriété à David et Beaulieu. En 1999, Philippe Person, fils de Marie-Hélène Duporge, reprend la propriété et se retrouve à la tête d'un vignoble de 93 ha. Entre 2004 et 2016, Philippe Person a poursuivi l'extension du domaine. L’exploitation familiale des Vignobles Jalousie Beaulieu rachète le Château Pascaud en 2017, cette transition s’ effectue en douceur, puisqu'elle fait suite à 20 ans de fermage auprès de l'ancien propriétaire, Bernard Avril. Le vignoble Pascaud représente 27 ha sur un terroir argilo-calcaire planté à 4 600 pieds/ha. En 2016, la SCEA des Vignobles Jalousie Beaulieu exploite 160 ha de vignes. Son fils, Pierre Person, rejoint l'aventure familiale en 2016 et représente la sixième génération. Pour Philippe Person, “les vins présentés à la vente cette année sont Château Jalousie Beaulieu 2018, Château Jalousie Beaulieu cuvée Prestige 2018 et Château Pascaud 2018. A partir de Juin 2020, s’ajoutera notre nouveauté : Château Pascaud Réserve 2019. Les vendanges 2019 se sont bien passées, ce millésime est d’une qualité remarquable. Après deux années compliquées, en terme de volume (gel en 2017, grêle en 2018), nous sommes heureux d’avoir, en 2019, obtenu le volume attendu par l’appellation Bordeaux Supérieur. Ma plus grande fierté est de voir au quotidien l’implication de l’ensemble de l’équipe qui accomplit avec enthousiasme un travail rigoureux pour assurer la qualité de nos vins et le respect de notre environnement. Nos sols sont majorativement de type argilo-calcaire et les cépages : 80% Merlot, 12% Cabernet franc, 7% Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec. Le mode de culture est raisonné et applique les normes du SME (Système Management Environnemental). Nous sommes fiers d'avoir obtenu la certification HVE niveau 3 et ISO 14001 reconnu à l’international. Cela signifie une agriculture plus respectueuse pour l'environnement en respectant un cahier des charges très rigoureux, créé et contrôlé par le ministère de l’agriculture, préservation de la biodiversité, stratégie Phytosanitaire, gestion de la Fertilisation, gestion de la ressource en eau. Je suis heureux que mon fils Pierre ait rejoint l’aventure familiale et représente ainsi, la sixième génération.” On est bien au sommet avec ce très savoureux Bordeaux Supérieur Château Jalousie Beaulieu 2018, médaille d’Or Paris 2020, riche et parfumé (griotte, prune, humus), bien charnu, d’une bonne longueur au palais, aux tanins bien mûrs, parfait, notamment, sur un jarret de veau aux cèpes séchés ou des cailles rôties. Le Château Jalousie Beaulieu cuvée Prestige 2018, plus dense, a des senteurs de fruits cuits et d’humus, c’est un vin de bouche à la fois puissante, soyeuse et parfumée, de garde. Quant au Bordeaux Supérieur Château Pascaud 2018, au nez complexe, où dominent le cassis mûr et les épices, est un vin ample et harmonieux, avec une jolie structure, de charpente élégante.

Scea Jalousie-Beaulieu - Famille Person
1, Chemin La Jalousie
33133 Galgon
Téléphone : 05 57 74 30 13
Email : contact@jalousie-beaulieu.com
Site personnel : www.jalousie-beaulieu.com

Château FAUGAS


Au sommet de son appellation. Cette propriété familiale de 15 ha sur la rive droite de la Garonne perpétue une longue tradition d’excellence, comme en témoigne le Féret dès 1874. Le Château est une exploitation familiale qui a à cœur de perpétuer une tradition de qualité et d’excellence. Il appartient depuis plus d’un siècle à la famille Thial de Bordenave-Berckmans. À la tête du château Madame Marie-Pascale Berckmans et à ses côtés son neveu Monsieur Hugues Hardy. Son terroir de coteaux argilo-calcaires est complanté de cépages nobles Sémillon et Sauvignon pour le blanc, Merlot, Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon pour le rouge. Les vins rouges représentent 13 ha et produisent 65 tonneaux soit un rendement de 45 hl par ha. Les vins blancs, quant à eux représentent 2 ha produisant 6 tonneaux soit un très petit rendement de 27 hl par ha. Les sols argilo-calcaires sont orientés vers le sud. “Fort d’une expérience en agriculture raisonnée depuis 15 ans, nous n’utilisons pas de désherbants chimiques, travaillons le sol et maîtrisons l’enherbement. Le Château Faugas est aujourd’hui reconnu pour son engagement avec l’attribution par le ministère de l’Agriculture de la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). Cette certification permet de valoriser les efforts menés pour une pratique plus respectueuse de l’environnement et se fonde sur 4 thématiques clés : - la préservation de la biodiversité, - la stratégie phytosanitaire, -la gestion de la fertilisation, - et la gestion de la ressource en eau. Il s’agit du niveau le plus élevé en termes de certification environnementale pour les exploitations agricoles. Ainsi, nous nous engageons à privilégier les actions permettant la préservation et le développement de la biodiversité sur notre vignoble.”
On y élève soigneusement ce Cadillac Côtes de Bordeaux rouge cuvée Tradition vieillie en fûts de chêne 2016, richement bouqueté, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, dense et velouté, de belle évolution. Excellent Cadillac Côtes de Bordeaux rouge 2016, parfumé, charnu et souple, où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, un vin que l’on peut savourer, par exemple, sur des cotelettes d'agneau aux aubergines frites ou un rôti de veau farci aux truffes. Coup de cœur encore pour ce Cadillac blanc 2016, typé comme il se doit, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, c’est un vin séducteur, ample et long en bouche, avec, en finale des nuances de poire et de musc.

Famille Thial de Bordenave-Berckmans
6, Faugas
33410 Gabarnac
Téléphone :05 56 62 97 62
Email : chateau-faugas@wanadoo.fr

CHATEAU PONT LES MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Vous allez aimer ce superbe Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2016 Bio, il est d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2015, pur Merlot, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, bien équilibré et généreux, tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de groseille au palais, de bouche ample et fondue. Excellent 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Tout en charme, le Bordeaux blanc 2018, aux nuances de fougère et de pomme au palais, est d’une jolie rondeur, suave et persistant. Découvrez également leur Bordeaux Supérieur Château Bran de Compostelle cuvée Louisa Bio 2016, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes 25 ans en moyenne, Merlot et Cabernet-Sauvignon sur sol argilo-calcaire), au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, c'est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde.

Eric Barrat, Vignobles Gagne et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : chateaupontlesmoines


> Nos dégustations de la semaine

Château BRANDA


Château HAUT-CALENS


Les origines viticoles de cette exploitation remontent à des temps assez lointains. Une partie de cette propriété a appartenu au général Eugène Dubern qui s?est particulièrement distingué en Afrique et notamment en Algérie (1839 et 1840). En 1879, M. Révolat, jeune propriétaire de l?époque, reçoit une médaille d?or pour l?une de ses récoltes; depuis, beaucoup d'autres récompenses ont suivi. A la fin de la décennie des années 1970, M. Albert Yung, s?attache à en reconstituer entièrement le vignoble et à moderniser chais et cuverie.
Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : Graves, Bordeaux Supérieur et Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.

?Le 2019 est un très beau millésime, nous précise Thierry Yung, qualité et quantité !
Les degrés étaient un peu élevés mais nous avons fait quelque chose de sympathique.
Les blancs 2019 sont très pâles, très séduisants. Vraiment nous avons la chance d?avoir deux beaux millésimes qui se suivent.
A la vente cette année : Cuvée Spéciale 2015, le Graves Haut-Calens Classique 2016, le Château Croix de Calens Bordeaux Supérieur 2016 et le Bordeaux rosé 2019.
Je proposerai le Bordeaux Supérieur 2017, je n?ai pas fait de Graves cette année là.
Le 2018 sortira en 2021, il est à l?élevage. Le 2019 promet d?être aussi beau que 2018.
La propriété est en cours de certification HVE3, je devrais être certifié au printemps.?
Il peut toujours être fier de son beau Graves Château Haut-Calens rouge Cuvée Spéciale 2015, élevé en fûts, riche et souple à la fois, aux senteurs persistantes où dominent des notes de myrtille et de cannelle, d?excellente évolution. Remarquable Graves Château Haut-Calens rouge 2017, de belle robe grenat, très équilibré, aux arômes d?épices, de violette et de poivre, un vin de bonne base tannique, tout en nuances, de bouche ample, de garde. Goûtez également son Bordeaux Supérieur rouge Château Croix de Calens 2016, une nouvelle fois à la tête de son appellation, ample et dense, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, un vin très parfumé (notes de fruits frais, de sous-bois, d?épices...), alliant finesse et charpente, bien typé. 
Joli Bordeaux Croix de Calens rosé 2019, de très belle teinte, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d?une longue finale parfumée, un vin gourmand comme on les aime.

Thierry Yung
10, allée des Aulnes
33640 Beautiran
Tél. : 05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
Email : vignobles.tyung@orange.fr


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Représentant la quatrième génération de cette exploitation, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux.
Pour Thierry Dumeynieu, ?2018 a été un millésime un peu délicat à maitriser. Heureusement, la fin de saison a été parfaite. Nous avons étalé les vendanges sur trois semaines différentes alors que d?habitude nous vendangeons tout en 3 jours. La qualité du millésime est là, la quantité est tout à fait correcte, nous sommes contents.
A la vente pour le Fronsac, Le Coteau de Roumagnac 2016, il est d?un niveau très proche en qualité du 2015, ce sont deux très jolis millésimes. Le 2017 sera en bouteilles en septembre, c?est un vin tout en bouche, qui mérite d?être apprécié. Pour le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale, nous proposons les 2014, 2015 et 2016. C?est un vin un peu moins concentré que le Fronsac, un peu plus abordable, facile à boire. Le Rosé La Maréchale 2018 est un très joli rosé 100 % Merlot de couleur pâle. Ce n?est pas du tout un Clairet, il a un joli fruité acidulé, une structure fine, une belle bouteille avec une nouvelle étiquette assez moderne, très dépouillée.?
Voilà un beau Fronsac cuvée Le Coteau de Roumagnac 2016, avec des notes de mûre et de griotte, riche en couleur, c?est un vin alliant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré, tout en finesse en finale.
Le 2015, médaille d?Argent Concours des Vignerons Indépendants 2018, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, de bouche fondue et ronde avec des nuances de fraise et une note épicée, de teinte soutenue, un vin riche et chaleureux, de garde.
Goûtez aussi le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale 2016, toujours l?un des meilleurs de son appellation, de belle robe, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, ample et parfumé, d?une très jolie finale avec des notes d?épices et de fraise des bois surmûrie. Le 2015, est de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme.

Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Tél. : 05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019

 



Domaine de GRANDMAISON


Château VOSELLE


Château LAFARGUE


Château SAINTE-BARBE


Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Château Les GRAVES de LOIRAC


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Château des MOINES


Château HAUT-MARBUZET


Château LAGARDE


Château TOUR-DU-ROC


Château Les GRAVES


Château MAZEYRES


Clos du PÈLERIN


Château CROQUE MICHOTTE


Château JOUVENTE


Château BALESTARD La TONNELLE


Château La MOULINE


Château de CRAIN


Domaine de VIAUD


Clos RENÉ


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Château des ARNAUDS


Château LAJARRE


Château LAFLEUR du ROY


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Château TRONQUOY-LALANDE


Château de ROQUEBRUNE


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Château PANCHILLE


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château FONROQUE



CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE PICHARD


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales